Mesures de lutte contre la propagation de la COVID-19 au Cambodge

Le gouvernement cambodgien a décidé de mettre fin à la campagne nationale de renforcement des mesures de prévention et de lutte contre la propagation du COVID-19, qui avait duré 21 jours (29 juillet-20 août). Toutefois, chaque province peut continuer d’imposer des restrictions en fonction de sa situation particulière.

Ainsi, les mesures administratives sont prolongées jusqu’au 23 septembre à Phnom Penh. Il s’agit notamment de la suspension des activités commerciales à haut risque (lieux de loisirs, sites touristiques, salles de cinémas/de spectacles/de gym, musées, salons de massage…) et de l’interdiction des rassemblements privés de plus de 15 personnes.

Dans tout le pays, le port du masque et le maintien d’une distanciation physique d’au moins 1,5 m sont obligatoires dans les espaces publics et les endroits rassemblant deux personnes ou plus. Le non-respect de ces mesures peut être sanctionné par des amendes très lourdes.

Il est également à noter que les déplacements en province sont toujours soumis aux conditions imposées par les autorités locales, notamment en ce qui concerne les confinements, l’usage de tests antigéniques rapides et d’éventuelles mesures de quatorzaine pour les cas suspects.

L’Ambassade de France appelle les ressortissants français à suivre scrupuleusement les consignes sanitaires émises par autorités locales et les invite à bien prendre en compte le fait que les mesures de confinement/couvre-feu ainsi que les restrictions de mouvements sont susceptibles de changer rapidement.

Dernière modification : 10/09/2021

Haut de page