Déclaration du porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères

Au point de presse du 14 mars, le porte-parole adjoint a fait la déclaration ci-dessous suite à l’annonce de l’arrêt de la Cour d’appel de Phnom Penh réduisant la peine prononcée en première instance contre M. Mam Sonando :

« Nous prenons bonne note de l’arrêt rendu le 14 mars par la Cour d’Appel de Phnom Penh, qui devrait permettre la libération prochaine de M. Mam Sonando.

La France s’est pleinement mobilisée afin d’assurer le respect des droits de M. Mam Sonando, comme elle le fait en faveur de chacun de ses ressortissants détenus dans le monde. Elle rappelle son attachement à la liberté d’expression, partout à travers le monde ».

Dernière modification : 14/06/2017

Haut de page