Discours 14 juillet 2017

Discours de l’Ambassadrice, Mme Eva Nguyen Binh
Réception du 14 juillet 2017 à l’Ambassade de France

Excellence, Monsieur Prak Sokhonn, Ministre d’Etat, Ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale,

Altesses Royales,

Vénérables bonzes,

Excellences, Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement Royal et des

Assemblées parlementaires,

Chers collègues du corps diplomatique,

Mesdames et Messieurs les représentants de la Communauté française,

Mesdames et Messieurs,

Je vous souhaite la très bienvenue dans cette magnifique Résidence de France.
C’est mon premier 14 juillet en tant qu’Ambassadrice. Je tiens à vous dire le plaisir que j’ai d’être avec vous ici, et de représenter la France au Cambodge.
===
Tout d’abord, je remercie Sopheak Mara et Oudom Heng, nos maîtres de cérémonie. Ils représentent ce qu’il peut y avoir de plus fort entre nos deux pays :
- Deux jeunes Cambodgiens, qui ont appris le français au Cambodge et qui ont ou vont étudier en France :
- Mara a étudié la linguistique à Rouen,
- Oudom part étudier le journalisme à Lille, grâce à une bourse du gouvernement français,
La France et le Cambodge sont fiers de vous. Vous symbolisez l’avenir des relations entre nos deux pays.
====
Ces relations sont dynamiques. Vous pouvez voir et revoir un diaporama qui retrace les temps forts de l’année écoulée.

Je soulignerai simplement :

- Des visites de hautes personnalités cambodgiennes en France. Vous-même, Excellence, Monsieur le Ministre d’Etat, étiez à Paris fin 2016. Ces derniers mois, S.E. M. PAN Sorasak, Ministre du Commerce, et S.E. M. SOK Chenda, Ministre délégué auprès du Premier Ministre, Secrétaire général du Conseil pour le Développement du Cambodge, se sont également rendus en France.

- Le développement des relations économiques et commerciales. En trois ans :
- les exportations françaises vers le Cambodge ont doublé,
- les importations françaises venant du Cambodge ont également doublé,
- les investissements français au Cambodge ont plus que doublé :
- Les implantations « historiques » se développent. VINCI continue d’investir dans les aéroports internationaux ; le réseau de distribution de Total s’étend.
- De nouveaux groupes français se sont implantés, comme HAVAS, LAGARDERE, la Banque BRED ou PERNOD RICARD.

- Les commémorations du 50ème anniversaire de la visite du Général de Gaulle et du 25ème anniversaire des Accords de Paris, ont rappelé le soutien de la France au Cambodge à des moments cruciaux de son histoire.

- Notre relation se construit aussi grâce au dynamisme de la communauté française au Cambodge. Nous en avons eu un témoignage fort hier, lors de la soirée organisée pour la troisième année par la CCIFC et les associations françaises, et qui a réuni 1300 personnes.

Il faut également mentionner ce que nous faisons en matière de coopération, de culture et d’éducation.
-  Je souligne à cet égard que cette année, le baccalauréat du Lycée français René Descartes a été organisé avec succès au Lycée, pour la première fois depuis sa réouverture en 1991.
-  Dans un autre registre, je me réjouis de l’ouverture au Cambodge d’un bureau de l’Institut de Recherche pour le Développement.

Faisant ce panorama de l’année écoulée, je salue l’excellent travail de mon prédécesseur, Monsieur Jean-Claude Poimboeuf.
====
L’année qui commence promet également d’être riche :

En France, le Président de la République impulse une dynamique nouvelle.
Nous pouvons célébrer ce soir le fait que Paris accueillera dans les prochaines années les Jeux Olympiques.

La lutte contre le changement climatique figure parmi les priorités du Président de la République : la France accélère la mise en œuvre de l’Accord de Paris, pour essayer de contenir le réchauffement climatique, et entend dépasser ses objectifs en la matière.

- Pour ce qui concerne nos relations bilatérales :

Au Cambodge, le concours pour la responsabilité sociale et environnementale des entreprises organisé par la CCIFC et les conseillers du commerce extérieur de la France, mettra en valeur les initiatives de nos entreprises auprès de la population cambodgienne.

- Une séquence culturelle forte s’ouvre avec :
- en décembre, la célébration du 25ème anniversaire de l’inscription des temples d’Angkor au patrimoine mondial de l’UNESCO,
- en mai prochain, la Philharmonie de Paris accueillera le Ballet Royal du Cambodge et une création musicale scénographiée par Rithy Panh.

Il y aura bien sûr beaucoup d’autres évènements de haut niveau.
==
Excellence, Monsieur le Ministre d’Etat,

Mesdames et Messieurs,

Je tiens à rappeler que la fête nationale est aussi un moment pour célébrer des valeurs, les valeurs de liberté, égalité, fraternité, et donc de dialogue, de tolérance, de respect de l’Autre, dont notre monde a tant besoin.

Pour finir, je souhaite remercier tous ceux qui ont généreusement contribué à l’organisation et au succès de cette soirée.

Je vous invite maintenant à porter un toast à la France et au Cambodge.
Je vous prie de lever votre verre à la santé de Sa Majesté le Roi Norodom Sihamoni et de la Reine-Mère, sa Majesté Norodom Monineath Sihanouk.

Je vous souhaite une excellente soirée.

Vive le Royaume du Cambodge, vive la France !

Dernière modification : 18/07/2017

Haut de page