Le Salon international de la Caricature, du Dessin de presse et d’Humour fête ses 30 ans

JPEG

Le Salon de la Caricature, du Dessin de presse et d’Humour, une référence dans le monde entier, possède désormais son Centre international permanent. Situé à Saint-Just-Le-Martel, dans le Limousin, près de Limoges, il ouvre ses portes le 30 septembre 2011, sur deux espaces d’un total de 3800 m2 : un équipement unique en Europe pour récompenser trente ans de travail et d’enthousiasme. Chaque automne, environ 250 dessinateurs de renom, venus des quatre coins du monde, présentent une large sélection de tableaux, dessins et gravures. Cette année, 70 pays sont représentés. Un programme d’exposition tout à fait exceptionnel se tient jusqu’au 9 octobre.

Saint-Just-Le-Martel est considérée, par tous les professionnels, comme la capitale du dessin de presse et de l’humour. Depuis trente ans, la Ville organise son Salon, un événement reconnu sur le plan international, qui réunit les plus grands noms de la caricature et du dessin de presse issus des quatre continents. Cette année, elle célèbre l’ouverture officielle de son Centre international qui dispose déjà d’un fonds de 20 000 dessins destinés à s’enrichir.

Etre sérieux sans se prendre au sérieux, c’est tout un état d’esprit. Le dessin de presse transmet l’information par un sourire. Il donne à réfléchir en quelques traits de crayon : des traits d’humour, des traits d’esprit qui frappent juste, pointent les incohérences ou les absurdités, dénoncent les mensonges et les petits arrangements.

« Chaque année, dessinateurs et caricaturistes du monde entier se pressent au Salon, au cœur du Limousin. Au sein d’une population complice, de visiteurs par milliers, ils y célèbrent l’humour graphique, “tendre” ou “vache”, talent, lucidité et impertinence intimement mêlés », annonce Gérard Vandenbroucke, président du Salon, maire de Saint-Just-Le-Martel.

Le Salon est une référence internationale dans le domaine de la caricature, du dessin de presse et d’humour. Ce sont 500 exposants et 250 dessinateurs, des animations multiples tout au long de la semaine : expositions, dédicaces, débats, rencontres, ateliers de pratique artistique, maquillage, spectacles, coups de projecteur sur des talents originaux… L’un des thèmes au programme de cette année s’intitule la caricature, baromètre de la liberté de la presse.

Le Centre international permanent, intégré dans un ensemble culturel, éducatif et sportif, a été réalisé grâce aux soutiens financiers, notamment de l’Etat français et de l’Union européenne. L’allure extérieure, magnifique, invite à la visite : une toiture végétale surmontée de trois vaches en résine colorée, bois et pierre de la région. Une grande allée couverte. A l’intérieur du bâtiment principal de 2800 m2, tout a été étudié pour être à la fois accueillant et fonctionnel : sol en béton quartzé, salles d’exposition gigantesques, locaux techniques et logistiques, bureaux, salles de réunion, salle de spectacle high-tech. L’ensemble est parfaitement modulable. « C’est une consécration », se réjouit Loup, le dessinateur qui a soutenu la manifestation depuis le début.

Au fil des ans, la plupart des grands dessinateurs sont venus au Salon : de Plantu, qui publie ses dessins depuis des décennies dans le quotidien « Le Monde », à Wolinski qui a notamment collaboré avec le magazine « Paris-Mach » ; de Piem, dont les dessins ont illustré de nombreux quotidiens, comme « Le Figaro », à Cabu qui a notamment travaillé pour d’importants hebdomadaires, comme « Le Nouvel Observateur »… bien d’autres encore ont fait le déplacement : de très nombreux dessinateurs internationaux, tels l’Argentin Quino, le Russe Zlatkovsky, des dessinateurs du New Yorker comme du Krokodil de Moscou... « Car la vocation du Salon, est aussi de montrer ce qui se passe hors de nos frontières, en Europe (Italie, Belgique, Espagne, Angleterre…), mais aussi chez nos amis lointains, Ouzbeks ou Moldaves, Péruviens ou Australiens… », estime-t-on au Centre international de la Caricature.

Le Salon de Saint-juste-Le-Martel est connu aujourd’hui dans le monde entier : à Paris, New York, Bruxelles ou Atlanta, en Suisse, comme en Turquie, en Ecosse, en Croatie, en Roumanie, en Chine, en Corée, au Moyen-orient. Ces dessins maintiennent l’esprit constamment en éveil. Sur des sujets éminemment sérieux, la protection de la planète ou la paix dans le monde. Les dessinateurs de toutes origines laissent leurs crayons tracer mille sourires, tout en égratignant les uns ou les autres, en dénonçant les situations absurdes, les comportements insupportables.

L’association Cartooning for peace/Dessins pour la paix, présente au Salon, a été fondée en 2006 au siège de l’Unesco à New York, alors que Kofi Annan était secrétaire général de l’ONU. Elle regroupe des dessinateurs du monde entier pour promouvoir une meilleure compréhension entre les populations et démontre comment les dessins de presse peuvent contribuer à la promotion des valeurs de paix. Le projet a été initié par le Français Plantu.

Annik Bianchini

Site Internet

www.st-just.com : Salon international de la Caricature, du Dessin de presse et d’ Humour

Dernière modification : 30/09/2011

Haut de page