Réaction française officielle au verdict du procès de deux dirigeants khmers rouges (7 août 2014)

Au point de presse du 7 août, le porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères et du Développement international a fait la déclaration suivante :

« Nuon Chea, ancien numéro deux du régime khmer rouge, et Khieu Samphan, ancien chef de l’Etat, viennent d’être reconnus coupables de crimes contre l’humanité et condamnés à la réclusion criminelle à perpétuité.

Cette décision de justice met fin à une longue attente pour les familles des victimes et le peuple cambodgien, et constitue une nouvelle étape sur la voie de la justice et de la lutte contre l’impunité.

Nous saluons le travail des Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens et de leurs personnels, dans le respect des normes les plus élevées de la légalité et de l’Etat de droit, et les invitons à poursuivre leur mission dans les meilleurs délais.

La France a soutenu cette juridiction depuis le début, notamment financièrement, pour un montant cumulé de 8,2 millions de dollars. Elle continuera à y apporter son appui ainsi qu’aux parties civiles représentantes des victimes, qui ont participé activement tout au long du procès, ce qui constitue une première dans l’histoire de la justice pénale internationale. »

Dernière modification : 14/06/2017

Haut de page