Rémy Rioux nommé président de l’International Development Club (IDFC)

Rémy Rioux, Directeur Général de l’Agence Française de Développement, a été nommé à Washington Président du club mondial des banques de développement « IDFC » (International Development Finance Club). Avec cette présidence, la France conforte le rôle de la finance climat publique dans les perspectives de succès du prochain Sommet pour le climat de Paris.

A Paris, l’AFD accueillera durant son mandat de deux ans le siège de ce club des 23 principales banques de développement du Nord et du Sud.

Avec un bilan cumulé de 3000 Mds USD et plus de 630 Mds USD d’engagements annuels, les banques membres d’IDFC œuvrent à la redirection massive des flux financiers vers une économie sobre en carbone et résiliente aux effets du changement climatique.

Rémy Rioux compte faire d’IDFC un acteur engagé pour le succès du Sommet pour le climat de Paris le 12 décembre prochain.

Il définit trois chantiers prioritaires à court et moyen termes :
1/ consolider une méthodologie partagée de la finance climat publique et privée, dans la perspective de la mise en œuvre de l’Accord de Paris ;
2/ explorer toutes les potentialités induites par les objectifs de développement durable (ODD) en promouvant des projets en matière de gouvernance, inégalités, développement urbain, éducation ou encore genre ;
3/ faire mieux connaitre le rôle des banques de développement nationales et régionales au plan international et renforcer la mise à disposition de services à leurs membres.

A propos de l’Agence Française de Développement :
L’AFD est un établissement public en charge de la mise en œuvre de la politique française de coopération. Elle agit depuis 75 ans pour lutter contre la pauvreté et favoriser le développement durable. Présente sur quatre continents à travers un réseau de 85 bureaux, l’AFD exerce la mission que lui a confiée le gouvernement français en finançant des projets et programmes de développement, contribuant à une croissance économique plus durable et partagée, améliorant les conditions de vie des populations, participant à la préservation de la planète et aidant à stabiliser les pays fragiles ou en sortie de crise. En 2016, l’AFD a consacré 9,4 milliards d’euros au financement de projets dans les pays en développement et en faveur des Outre-mer.

A propos de IDFC :
IDFC, créé en 2011, est un réseau unique de 23 banques de développement nationales et régionales du monde entier, dont 19 sont basées dans des pays en développement. Les membres d’IDFC partagent une vision similaire de la promotion d’un avenir sobre en carbone et résilient au changement climatique, tout en continuant à réduire la pauvreté, à promouvoir le développement économique et social et une conception juste et équitable de l’économie mondialisée. IDFC est le plus grand pourvoyeur de financement public vert et climat à l’échelle mondiale, avec un total de 3 000 milliards USD d’actifs, avec des engagements supérieurs à 630 milliards USD par an, dont deux tiers concernent des flux entre pays en développement.

Dernière modification : 19/10/2017

Haut de page