Soutien de la France au secteur audiovisuel du Cambodge

La France, via l’Agence Française de Développement, poursuit son soutien au secteur audiovisuel et du cinéma du Cambodge grâce à une nouvelle subvention de près de 2 millions de dollars accordée à la Commission du Film du Cambodge et au Ministère de la Culture et des Beaux-Arts.

JPEG - 22.6 ko
Equipe franco-Cambodgienne sur le tournage du SOLDAT BLANC dans les salines de Kampot (crédit CFC)

Une convention de financement pour une subvention d’1,5 millions d’euros (environ 2 millions de dollars) a été signée le 28 août 2014 entre le Ministère de l’Economie et des Finances cambodgien, l’AFD et l’Ambassade de France près le Royaume du Cambodge.

Cette subvention permettra la pérennisation juridique et financière de la Commission du Film du Cambodge (CFC) dont la création a été financée par l’AFD (2009-2014). Elle appuiera également le Ministère de la Culture et des Beaux-Arts dans sa démarche de structuration du secteur via la création d’un organisme regroupant les professionnels actifs dans ce domaine. Cette subvention permettra par ailleurs l’extension régionale des activités de la CFC dans le cadre d’une coopération accrue avec le Laos.

La CFC œuvre à la promotion du Cambodge comme pays d’accueil de tournages étrangers comme par exemple pour l’adaptation du roman de F.Bizot, le Portail, tournée à Battambang par le réalisateur Régis Wargnier début 2014 ou encore les jeux télévisés de type « télé-réalité ». Elle assure ainsi l’accueil des équipes et la formation de techniciens cambodgiens aux métiers du cinéma et de la télévision.

A travers ce nouveau financement, la France, via l’AFD, entend poursuivre son soutien au secteur cinématographique, considéré à la fois comme un bien culturel et comme un secteur économique moderne et porteur. En rendant le pays attractif comme lieu de tournage, la CFC a démontré son efficacité en termes de création d’emplois (à la fois en zones urbaines et rurales), d’impact sur le secteur du tourisme (à travers la valorisation du patrimoine cambodgien auprès des téléspectateurs européens par exemple), première source d’entrée de devises du Cambodge. Ainsi, depuis sa création, la CFC a accompagné plus de 158 projets de tournages, a formé plus de 290 techniciens locaux et les retombées économiques totales de ses activités sont estimées à plus de 20 millions de dollars. Elle devrait enfin bénéficier dans son action de l’accord de co-production cinématographique signé entre la France et le Cambodge en décembre 2013, qui vise à renforcer l’attractivité du Cambodge vis-à-vis des productions françaises et européennes.

La France soutient par ailleurs sur la période 2013-2015 le Centre Bophana dans sa mission de préservation de la mémoire audiovisuelle du Cambodge, de formation et de promotion des jeunes professionnels du secteur, grâce à une subvention d’environ 350 000 USD.

Dernière modification : 14/06/2017

Haut de page